Actus


22 Mar

[Evènement] #FranceIA

Evènement

OWI était à l’évènement #FranceIA le 21/03/2017  pour la remise du rapport sur la stratégie de la France en matière d’Intelligence Artificielle à François Hollande. L’évènement se déroulait à la Cité des Sciences et de l’Industrie, et était animé par le mathématicien Cédric Villani.

François Hollande a rappelé dans son discours à quel point l’IA est un enjeu important pour notre pays et qu’il ne fallait surtout pas se laisser dépasser par les US sans réagir. Retrouvez la synthèse du rapport ici.

Morceaux choisis :

 « En  2016, plus  de 1600 startups  spécialisées  en  intelligence  artificielle  étaient  recensées dans le monde par la plateforme d’intelligence économique CBInsights #FranceIA  a  permis  de  recenser  270 créations  depuis l’an 2000 en France. Depuis 2012 les investissements dans les startups spécialisées en IA  ne cessent de croître, passant en 5 ans de 415 millions de dollars à 5 milliards de dollars. »

 « Le  diagnostic  effectué  dans  le  cadre  de  la  démarche «France  IA» confirme  que  la France,  avec  son  tissu  foisonnant  de  laboratoires  et  d’entreprises,  au  premier  rang desquelles  les  start-ups,  dispose  de  tous  les  atouts  nécessaires  pour  anticiper  et exploiter le potentiel de progrès scientifique, social et économique porté par l’intelligence artificielle. »

« Les  startups  et  PME  françaises  fournisseurs  de  technologies,  qui  disposent  souvent  de peu  de  moyens  à  consacrer  au  marketing,  sont  en  effet  confrontées à l’enjeu de faire connaître  leurs  briques  technologiques  à  une  audience  la  plus  large  possible.  Des plateformes  mutualisées  dans  lesquelles  ces  entreprises  mettraient  à  disposition  leurs briques technologiques pour des tests par des tiers pourraient par exemple apporter une réponse  concrète  à  cet  enjeu.  Ces  plateformes  devraient  être  focalisées  sur  une  ou plusieurs thématiques techniques horizontales (par exemple analyse de texte, vision par ordinateur,  etc.) et  proposer  des  interfaces  documentées  permettant  une  prise  en  main rapide  des  briques  exposées.  Via  ces  dispositifs,  les  intégrateurs  pourraient  avoir  une plus grande visibilité sur les solutions françaises disponibles et les tester facilement pour évaluer leur intérêt dans les champs d’application des systèmes qu’ils développent »